LA OUATE DE CELLULOSE

La fraîcheur retrouvée l’été

 

fraicheur

Pour assurer un bon confort d’été, un isolant doit avoir les qualités suivantes:

Une bonne capacité thermique

Pour un bon confort d’été, outre le pouvoir isolant, il est important de considérer la capacité thermique spécifique C des matériaux isolants. Plus cette valeur est élevée et plus le matériau peut accumuler de chaleur, il préserve ainsi plus longtemps la fraîcheur de l’habitation.

La capacité thermique spécifique C d’un matériau indique la quantité d’énergie qu’il faut apporter à 1kg de matière pour élever sa température d’un degré Kelvin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus la capacité thermique est grande, meilleur est l’isolant.

 

Isolants Capacité thermique massique Cp (J/(kg.K)
ouate de cellulose  2000
laine minérale 800 – 1000
laine de roche 1030
laine de chanvre 1350 – 1800
Fibre de bois 2000-2100
polystyréne expansé 1000
Liège 1600 – 1900
 Source ADEME

 La ouate de cellulose a une bonne capacité thermique

 

Un déphasage d’au moins 10 heures

Le déphasage thermique dans un élément de construction est une donnée déterminante pour le confort d’été, car il indique combien de temps après le pic de chaleur de la journée, la face interne de l’isolant atteint sa température maximale.

Il devrait être d’au moins dix heures

confort été

Isolants Déphasage (heure)
ouate de cellulose  10
laine minérale 6
laine de roche 6
laine de chanvre 7
Fibre de bois (panneau souple) 7.5
polystyréne expansé 6
Liège 9
 Source ADEME

 La ouate de cellulose a un déphasage de 10 heures

 

Une très faible perméabilité à l’air

Grâce à sa structure floconneuse, la ouate de cellulose est plus imperméable à l’air qu’un matériau isolant à fibres régulières. C’est pour cela que son pouvoir isolant est peu affecté par les flux d’air traversants

laine ouate

 

 

 

 

 

 

 

perméabilité à l’air en m3/m².h à 50Pa

Isolant de cellulose 4
Isolant de fibre minérale 13 – 150

La ouate de cellulose est peu perméable à l’air

 

Pour assurer un bon confort d’hiver, un élément de construction doit avoir un bon coefficient « U »

Pour un élément de construction, le pouvoir isolant est indiqué par le coefficient de transmission thermique surfacique « U ». Plus le coefficient U est faible, plus l’élément est isolant.

coeff U

 

Le coefficient U indique la quantité de chaleur qui passe du côté chaud au côté froid d’un élément de construction sur une surface d’un mètre carré par unité de temps pour un écart de 1 kelvin.

Pour atteindre dans la construction, le coefficient « U » calculé, il faut respecter les conditions suivantes:

L’isolant doit être posé sans raccords.

Donc le froid extérieur ne s’infiltre pas dans l’habitation par les joints et les fentes. Comme nous appliquons la ouate de cellulose en vrac à la machine, il est posé sans laisser de vides et hermétiquement dans tous les types de constructions.

 

La ouate de cellulose par son application est posée sans raccords

 

L’isolant doit être étanche à l’air et au vent.

Le matériau isolant doit être installé de manière à être étanche à l’air et au vent, c’est seulement ainsi qu’il peut développer complètement son pouvoir isolant.

 

 

L’étanchéité à l’air sera assuré à l’intérieur par la mise en place d’un freine vapeur.

Le rôle du freine vapeur est de réguler la pénétration d’humidité dans le mur, pour lui permettre de s’évacuer vers  l’extérieur sans condenser dans le mur et d’éviter à terme de dégrader le bâti et l’isolant mis en place.

 

 

 

 

L’étanchéité au vent sera assurée à l’extérieur par la mise en place d’une membrane sous-toiture hautement perméable à la vapeur d’eau HPV

 

 

Pour assurer une efficacité optimale, le choix du freine vapeur et de la sous toiture devra être cohérent. C’est ainsi que l’ensemble de l’ouvrage assurera la migration vers l’extérieur de la vapeur d’eau.